Matières

Gamme de couleur

Nos matières sont choisies avec soin. Elles sont le point de départ lors de la création de nos modèles. Nous apportons une attention toute particulière à leur pureté et à leur qualité. Toutes nos matières sont naturelles : mohair, angora, mérinos, alpaga.

Elles méritent qu’on leur prodigue les meilleurs soins. 

Mohair

Pelote de laine mohair ecrue
Le mohair est une fibre naturelle. Elle est issue de la chèvre Angora. Elle est considérée comme une matière luxueuse, alliant finesse et douceur. C’est une fibre naturelle, douce, chaude et respirante.

Notre laine est labellisée « Le Mohair des Fermes de France » qui certifie sa qualité, mais aussi le respect du bien-être animal.

La chèvre est tondue deux fois par an. Après chaque tonte, les fibres sont triées en différentes catégories, selon leurs futures utilisations (tricotage, tissage ou en mélange avec d’autre fibre)

Nous avons choisi d’utiliser la laine la plus pure : le mohair de chevreaux, pour sa douceur incomparable.

Conseils d’entretien de votre pull en mohair

  • Lavage à la main : Le mohair se lave à l’eau froide avec ½ cuillère à café de lessive spéciale laine ou un peu de shampooing. Évitez de le laisser tremper trop longtemps. Rincez-le dans une eau à la même température que le lavage pour éviter le feutrage.
  • Lavage en machine : Si vous lavez dans votre machine, des vêtements en laine ou en cachemire, vous pouvez aussi le faire pour le mohair. Attention, choisissez le programme laine à froid. L’essorage ne doit pas excéder 600 tours.
  • Séchage : Essorez votre pull dans une serviette-éponge et faites-le sécher à plat à l’air libre.
  • Repassage : Vous pouvez repasser votre pull à fer doux avec un linge humide sur l’envers.
  • Astuces : Pour faire ressortir le poil, brosser le encore humide

Angora

Pelote de laine angora blanche

Cette fibre douce et soyeuse provient de la toison du lapin Angora.

Nous nous fournissons dans une ferme française où chaque lapin est élevé avec soin. Ils sont logés dans des clapiers spacieux, sur une abondante litière de paille, fréquemment renouvelée, assurant ainsi leur confort et gardant leur poil bien propre.

Le lapin angora n’est élevé que pour son magnifique poil. Ils vivent longtemps et meurent de vieillesse dans l’élevage.

Au moment d’une mue naturelle, tous les 90-100 jours, la toison est récoltée après que le lapin ait absorbé en un seul repas, un fourrage à effet dépilatoire : le lagodendron, ce qui rend la récolte aisée, très rapide et respecte le bien-être animal. C’est d’ailleurs sur cette capacité à perdre ses poils avec facilité que la race « angora français » est privilégiée.

Conseils d’entretien de votre pull en angora

  • Lavage à la main : Lavez votre tricot dans une eau froide (30° maximum) avec du shampoing pour bébé ou avec du savon en paillettes. Ne laissez pas tremper votre pull.
  • Lavage en machine : À proscrire.
  • Séchage : Ne tordez surtout pas votre pull vous risqueriez de déformer la maille. Essorez-le dans une serviette-éponge et faites-le sécher à plat à l’air libre.
  • Repassage : Ne pas repasser.
  • Astuces : Une cuillerée de vinaigre blanc dans la dernière eau de rinçage fixe la couleur, l’avive et évite le feutrage.
    Secouez votre vêtement dès qu’il est sec, cela fera ressortit l’aspect duveteux du poil. N’hésitez pas à laver votre pull, vous mettrez en valeur la fourrure de la laine Angora.
    Pour anticiper la chute (inévitable) des poils, il est recommandé de brosser délicatement le pull, dans le sens du poil, avant de le porter. Pour cela, vous pouvez utiliser une brosse à cheveux souple, ou une brosse à poil doux.

Mérinos

Pelote de laine mérinos ecrue

Notre mérinos est tissé dans une des dernières manufactures de filature et de teinture de laine encore en activité en France. Elle a reçu le label « Entreprise du Patrimoine Vivant », qui distingue les entreprises porteuses d’un savoir-faire d’excellence, reconnu rare et précieux.

Elle est aussi membre de l’association Lainamac, qui se fixe pour objectif de promouvoir et développer la filière laine du Massif Central.

Le mérinos est issu d’une race de mouton élevé principalement en Espagne. Sa toison dense et bouclée donne une laine abondante et confortable, élastique et résistante. Elle est plus fine que la laine traditionnelle et ne pique pas. Elle est si douce et soyeuse qu’elle convient même aux peaux les plus sensibles. Elle a aussi de grands pouvoirs isolant et régulateur de température.

Conseils d’entretien de votre pull en mérinos :

  • Lavage à la main : Le mérinos se lave à l’eau tiède avec quelques gouttes de lessive spéciale laine ou du savon doux type savon de Marseille. Frottez-le délicatement, puis laissez-le reposer 3 minutes dans le bain savonneux.
  • Lavage en machine : Lavez-le à l’envers avec programme laine dans un sachet de protection. Évitez de l’essorer en machine. Préférez l’essorage dans une serviette-éponge.
  • Séchage : Il se fait à plat sur une serviette-éponge et à l’air libre.
  • Repassage : Vous pouvez repasser votre pull à fer doux avec un linge humide sur l’envers.

Alpaga

Pelote de laine alpaga naturelle

Fibre très précieuse, la laine d’alpaga est plus douce, plus résistante et plus légère que la laine de mouton. C’est une laine rare : un alpaga ne donne que 2 à 3 kg de poils par an.

Les fibres de Baby Alpaga qui composent ce fil proviennent d'élevages sélectionnés dans l'Altiplano andin, au Pérou et en Bolivie. Elles sont ensuite tissées dans une des dernières filatures de laine française, labellisée en 2017 « Entreprise du Patrimoine Vivant ».

La fibre d’alpaga est reconnue pour son extrême douceur et sa chaleur incomparable.

Conseil d’entretien de votre pull en alpaga

  • Lavage à la main :  Lavez-le à l’eau froide, sans frotter, avec de préférence un savon de Marseille bio en paillettes. Rincez-le à l’eau claire froide. Puis, essorez-le dans une serviette-éponge.
  • Lavage en machine : Ne lavez pas votre pull en machine.
  • Séchage : Il se fait à plat sur une serviette-éponge et à l’air libre.
  • Repassage : Vous pouvez repasser votre pull à fer doux avec un linge humide sur l’envers.

Quelques conseils pour prendre soin de toutes vos mailles

  • La température de lavage et de rinçage doit être la même, jamais plus de 30°.
  • Il faut toujours protéger vos pulls en les glissant dans un sachet de lavage, une taie d’oreiller ou un collant ; au pire, lavez-les à l’envers. Vous éviterez ainsi les frottements qui viennent user prématurément la fibre.
  • N’utilisez jamais d’adoucissant, l’excès de mousse et les chocs thermiques font feutrer la laine.
  • Ne tordez pas vos pulls pour les essorer. Mettez-les dans une serviette-éponge.
  • Pour ne pas déformer vos pulls avec le poids de l’eau, faites-les sécher à plat. D’une manière générale, un pull ne se met jamais sur un cintre.

Les bouloches

La laine est une matière noble, vivante. Elle se transforme et évolue durant tout son cycle de vie. Elle est comme vos cheveux. Il faut la peigner et l’entretenir correctement pour éviter les nœuds. À force de frottement, des bouloches peuvent apparaître, c’est normal, enlevez-les à la main ou avec un peigne anti-bouloche. 

Les mites

Pas besoin de produits chimiques. Voici quelques astuces de grand-mère :

  • Utiliser des huiles essentielles comme le cèdre, le thym, la menthe ou l’eucalyptus.
  • Les marrons aussi ont la particularité de les faire fuir, mais pensez à les changer tous les automnes.

La laine feutrée

Baignez le pull dans de l’eau à peine tiède avec 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc pour 1 litre d’eau ou de l’après-shampoing. Rincez à l’eau claire et faites sécher à plat à l’air libre.